Please reload

Petit coeur

August 25, 2016

 Deux heures que je suis assise là, face à mon ordinateur, à taper des phrases et à les effacer ensuite. Je cherche dans mon esprit les mots justes pour parler de Camille, de ses parents, de cette séance photo si simple, si belle, et si drôle ( mais vous ne saurez pas pourquoi ! Jardin secret du photographe ). Je cherche, et je trouve, mais je m'emmêle aussi les pinceaux. J'aimerais vous parler de Madinina et Paul, rencontrés par le biais de Clarisse et Nicolas. Mais il faudrait alors que je puisse vous parler du merveilleux mariage de Clarisse et Nicolas. Mais comment parler de Clarisse et Nicolas sans parler de ma marraine, ma Reine, grâce à qui j'ai décroché ce beau mariage, ce mariage qui aura pour toujours une résonance particulière en moi. Vous voyez ? Je m'éparpille et je m'emmêle ! Les mots et moi, une grande histoire ! Heureusement, il y a les photos. Rien n'est plus simple qu'une photo, par de superflu, pas d'adjectifs et des phrases complexes, pas de métaphores, juste une image qui traduit un sentiment et une émotion partagés. J'ai rencontré Camille un mercredi, après une matinée turbulente avec mes petits élèves. Une heure de calme à dévorer des yeux un petit bonhomme de quelques semaines, incroyablement éveillé, si paisible et tranquille. Un moment unique et éphémère, les premiers jours, premières semaines de vie d'un petit être et d'un couple amoureux devenu parents. Que c'est beau d'immortaliser ça, d'imaginer Camille dans 20 ans, beau et grand, forcément fan de basket - le sport fétiche de ses parents - se redécouvrir bébé à travers ces quelques clichés. Belle vie à toi petit coeur, elle sera belle et riche j'en suis certaine. 

 

La séance de Camille est une séance " Love & Co "

 

 

Please reload

DERNIERS

BILLETS DU JOURNAL

September 4, 2017

September 1, 2017

August 11, 2017

April 16, 2017

April 14, 2017

February 18, 2017

Please reload

V O U S   A I M E R E Z   P EU T - Ê T R E   A U S S I

Une année de plus... Au revoir 2018, welcome 2019 !

Mon silence prolongé s'appelle...

Mon double H préféré

1/10
Please reload